Montre moi ton étiquette, je te dirai quel vin tu es…

Les informations sur l’étiquette reste une source non facultative dans le pouvoir de décision des consommateurs : Voici quelques petites notions à connaître afin de mieux choisir son vin :

Les mentions figurant sur l’étiquette vous renseignent sur le type de vin mais pas sur sa qualité !

  • Le millésime ( Facultatif) : Il correspond à l’année de vendange des raisins qui doivent être issus au minimum de 85% de cette année là.
  • La taille de la bouteille (Obligatoire) : La norme de 75cl a été instauré en XXeme siècle à Bordeaux. Les vins étaient exportés par tonneau de 900 litres (Soit 1200 Bouteilles).
  • L’appellation (Obligatoire) : Il en existe 382 officielles en France. On y retrouve les AOP et IGP et les vins sans « territoires », les Vins de France, qui ne répondent pas à tous les critères pour prétendre à une appellation.
  • La teneur en alcool (Obligatoire) : La tolérance d’écart entre le degré d’alcool dans le vin et celui d’annoncé est de 0.5%.
  • L’abus d’alcool est dangereux pour la santé (Obligatoire)Le producteur doit faire figurer un message à caractère sanitaire préconisant l’absence de consommation d’alcool par les femmes enceintes.
  • La provenance et le nom du domaine (Obligatoire) : La ville de mise en bouteille du vin est obligatoire, ainsi il est facile de voir si il s’agit d’un récoltant (récolté et mise en bouteille au domaine) ou négociant (raisins achetés et mis en bouteille au sein d’une coopérative)

38672

Les bon gestes pour bien choisir ?

  • Privilégier les vins d’artisans vignerons : grâce au mot « récoltant » figurant sur le dessus de la bouteille. Les mentions Domaine ou Château sont réservées aux vins produits exclusivement à partir des raisins vendangés et vinifiés sur l’exploitation.
  • Ne pas se fier à la beauté de l’étiquette : Beaucoup de domaine on gardé l’étiquette historique de la maison familiale. C’est certes pas très moderne au premier abords, mais cela peut vous réserver de bonnes surprises !
  • Nuancer le mot « millésime » : il désigne simplement l’année de récolte des raisins.
  • Vin de garde ou à boire jeune : N’hésitez surtout pas à demander conseil à votre caviste sur le meilleur moment de consommation d’une bouteille. Il serait dommage d’acheter une bouteille « imbuvable » maintenant mais parfaite dans 5 ans.
  • Se méfier du terme « Mise en bouteille… » : « Au château signifie que le vin est mise en bouteille au sein de l’exploitation mais il n’ai pas gage à 100% de qualité. « A la propriété » signifie que les raisins ont été mise en bouteille au sein des infrastructures des propriétaires du vignoble, il peut donc s’agir de coopératives ou de négociants.

Latricieres-Chambertin 2008 [Converti]        012_001

Le moyen de ne jamais se tromper est de faire confiance à votre caviste !